+33 (0)4 50 93 60 07
Ingénierie et réalisation d'équipements électriques et d'automatismes industriels

Pulsé Panoramic Mont-Blanc : à site exceptionnel, rénovation exceptionnelle !

La télécabine Panoramic Mont-Blanc, appareil mythique du massif du Mont-Blanc et bientôt sexagénaire, a décidé de s’offrir une nouvelle jeunesse au printemps 2015.

 

Ce téléporté de type Pulsé (un câble porteur fixe + un câble tracteur) permet de relier la France à l’Italie depuis l’Aiguille du Midi jusqu’à la Pointe Helbronner, dans un cadre majestueux, survolant la Vallée Blanche et le Glacier du Géant sur une distance exceptionnelle de plus de 5 km et une altitude moyenne d’environ 3600 m.
Sa rénovation s’avérait nécessaire pour remplacer des matériels devenus obsolètes et la Compagnie du Mont-Blanc souhaitait accroitre sa fonctionnalité et sa fiabilité, tout en préservant un décor de haute montagne extraordinaire, attirant plusieurs milliers de personnes par an.

 

Les solutions techniques choisies contribuent donc à purifier le site, répondant ainsi au respect d’intégration de l’appareil dans le site, tout en augmentant la disponibilité de l’appareil par la redondance de tous ses composants, aussi bien ceux de la motorisation principale que ceux de la motorisation secours. Au final, l’appareil est simplifié, ses constituants sont moins exposés aux risques atmosphériques, supprimant ainsi de nombreuses contraintes d’exploitation.

 

Le chantier de l’extrême

Le chantier ayant eu lieu pendant la période hivernale, les équipes SEMER/POMA/JOLY&PHILIPPE ont relevé un véritable défi technologique, travaillant dans des conditions météorologiques capricieuses. Les armoires électriques SEMER, situées face à la roche dans un local exigu au-dessus de la gare, ont dû être acheminées par palan depuis l’extérieur !

 

D’un point de vue électrique, l’atout majeur de la rénovation a été de supprimer le groupe Ward LEONARD datant de 1975 fabriquant le courant continu pour le moteur électrique, lequel a été remplacé par une motorisation à moteur asynchrone avec variateur AFE. Le variateur AFE présente de nombreux avantages, et notamment celui d’une meilleure maitrise de l’énergie par restitution de l’énergie au réseau, donnant lieu à une réduction globale des factures électriques, détail non négligeable pour l’exploitant. Ce nouveau moteur nécessite beaucoup moins d’entretien (gain de temps et de fournitures, gain en énergie «propre») et permet une exploitation de la télécabine sur groupe électrogène.

 

Mais la subtilité de cette rénovation réside dans l’installation d’une seconde motorisation asynchrone avec variateur AFE, en lieu et place d’un moteur thermique et de son entrainement de secours hydraulique : véritable progrès écologique par la suppression de l’emploi de produits pétroliers et de ses contraintes y-afférentes.

 

De surcroit, grâce à ce nouveau moteur de secours, s’il s’avérait nécessaire d’évacuer, l’opération prendrait deux fois moins de temps que pour un appareil «normal», précision rassurante lorsque l’on songe aux 5 km de longueur de ligne !

 

Des chevaux sous le capot

La télécabine s’offre donc un nouveau souffle avec deux équipements électriques complètement identiques, aussi sécuritaires en mode exploitation qu’en mode secours.

 

Le nouvel automatisme assure un pilotage du moteur tout en douceur, limitant les à-coups et réduisant ainsi considérablement les risques de croisement de câble, apportant du confort aux passagers tout en maintenant une vitesse d’exploitation de 7 m/s. Et en cas de nécessité, le surdimensionnement du moteur principal (260 KVA) permet de réaliser aisément le décroisement des câbles.

 

Grâce à la technologie SEMER, la modernisation a également permis l’installation d’un pupitre déporté sur le quai. Le poste de travail a gagné en efficacité et en ergonomie, rendant le personnel d’exploitation plus disponible pour sa clientèle et lui évitant de gravir des escaliers plusieurs fois par jour ; ce que le personnel apprécie car à cette altitude, s’économiser n’est pas un luxe !

 

Nouvel atout en termes de disponibilité : une liaison radio
Forte de son expérience en matière de télétransmission, SEMER a mis en œuvre deux liaisons radio bidirectionnelles redondées entre l’Aiguille du Midi et la gare du Gros Rognon, augmentant ainsi la disponibilité de l’appareil. Exit les problèmes récurrents de prise au vent sur l’ancienne liaison filaire, la liaison radio étant fiable à 100 %. En outre, la pollution visuelle est épurée par la suppression des câbles de la ligne de sécurité. Selon Olivier CHAMEL, Chef d’exploitation de l’Aiguille du Midi, "aucune panne n’est survenue de toute la saison estivale, ce qui est très appréciable". Cette installation donnant entière satisfaction, il est prévu de prolonger cette liaison radio entre le Gros Rognon et Helbronner d’ici le printemps 2016.

 

Compte tenu du cadre exceptionnel et des conditions extrêmes dans lesquels elles ont évolué, les équipes de la CMB, de DSCA, SEMER, POMA, JOLY&PHILIPPE et les services de contrôle STRMTG ont réalisé une véritable prouesse technique, mettant en commun leur expérience, leur savoir-faire et leur détermination.

Et pour peaufiner son rajeunissement, la modernisation de la télécabine se poursuit par le remplacement de la station retour Helbronner et de sa machinerie de sauvetage côté italien.

 

La CMB a renouvelé sa confiance aux mêmes acteurs pour une mise en exploitation prévue au printemps 2016.

 

 

L’appareil en quelques chiffres

  • Année de construction : 1957
  • Longueur : 5 093 m
  • Dénivelée : 322 m
  • Cabines : 12 trains de 3 cabines 4 places
  • Durée du trajet : 30 min

 

Le chantier en quelques mots

  • Groupement : SEMER / POMA / JOLY&PHILIPPE
  • Durée des travaux : 6 mois
  • Période : hiver 2014 - printemps 2015
Retourner aux articles